Le Rubipède en forme du moment

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Nener


Néner, content de conserver le Paul Préboist malgré la charge supplémentaire pour son déménagement.

 

Cette fin de saison très chargée en matchs a finalement eu raison de l'effectif pléthorique pourtant présent aux entraînements : les blessures réelles ou d'amour-propre, la peur, les premières semaines ou les quinquennats de mariage, les attentats sur cycliste, les expéditions à Disneyland et même les concerts de harpe ont écartés des terrains certains de nos plus vaillants éléments.

 
Certains seulement, car 12 fidèles étaient au rendez-vous vendredi soir à Lausanne, un peu perturbés par le cadre idyllique :
 
   
 
... et les (jeunes filles en) fleurs alentour :
 
 
Comme diraient certains, "dans un cadre pareil, t'as pas envie d'être méchant...".
 
 
Nous passerons rapidement sur le match contre une toute jeune équipe de Lausanne, courageuse mais manquant quelque peu d'automatismes, ce qui n'est guère surprenant pour une équipe formée il y a quelques semaines et sans entrainement dans les pattes.
Quelques essais plus tard, après avoir épuisé toutes nos combinaisons devant (bon là c'est facile y'en a deux, et encore c'est les deux mêmes) et derrière (y compris celle où notre talonneur s'intercale en bout de ligne et joue une sautée vers les bateaux de la CGN), nous nous sommes retrouvés autour de quelques bières et d'un barbecue au bord du lac, face aux montagnes, avec les amis, bref pas loin du bonheur.
 
Fête de la musique oblige, c'est un véritable festival de chansons auquel les heureux présents ont eu droit, incluant des grands classiques pas entendus depuis le premier voyage à Barcelone (à base de pschh pschh), des chants grivois accompagnés par des chorégraphies endiablées (à base de serviettes en papier), et même un extraordinaire inédit interprété en duo par deux Rubipèdes survoltés, qui restera en mémoire des heureux présents.
 
Bref un grand moment d'amitié avec un avant goût de vacances d'été... réflexion faite c'était vraiment le bonheur. 
 
Merci encore à nos amis Lausannois que nous retrouverons en automne à Vessy !