Y a quelqu’un qui m’a dit ce que vous avez raté...

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
 
HAAAAAVVVVAAA vous les très vieux guerriers du PILOU PILOU …. 
  
Voici-le : "Y a quelqu’un qui m’a dit ce que vous avez CANTA loupé ….. "
  
He oui, y'en a qui sont pas venus en colonie de vacances à SAINT MANDIER ce weekend. 
  
Capitan LUIS tu nous as manqué mais rassures toi on a été éééénnnnoooorrrrmmmmeees. 
TAC TAC et DAVID ont préféré partir à IBIZA pour se reposer. 
  
David tu aurais pu venir quand même, pour une fois que l’on a des tenues HOP SUISSE … 
En plus on n’aurait même pas eu le temps de t’engueuler sur le terrain ça allait trop vite…. 
  
Super SUISSE alias LUDO le GRRR a été remplacé avec la cape-drapeau par SUPER CONNARD alias HERVE B, et ce pendant tout le weekend sans interruption… 
Crin Blanc , Litle, les demis cerveaux et tous les absents n’ayez crainte nous vous avons bien représenté. 
  
Revenons sur les faits : 
  
Cette année nous n’avons pas inscrit deux équipes mais nous avons décidé d’envoyer deux éclaireurs. 
Jojo et notre Martin international se sont donc portés volontaires pour s’élancer dès le jeudi sur les routes de France qui se trouvaient être un peu hostiles quand même. 
La pluie le froid et la fringale de JOJO n’ont pas eu raison de leur amitié. 
Ils ont juste eu un peu de brutalité au moment où MARTIN a simulé (comme d’habitude) une crevaison. 
Ce n’est pas la crevaison le fond du problème mais la méthode SPAR qui consiste à trouver un petit endroit coquet pour s’installer, retourner le vél0,o sortir la trousse et enfiler ses petits gants de chirurgiens en latex. 
Le JOJO qui n’aime pas le médecin a vite repris la chose en mains et sans mettre de gants…. 
  
Pour les autres c’était départ le samedi matin de VITAM PARC et pas du MACUMBA. 
C’était un peu tôt pour certains mais stratégiquement le voyage le jour du match c’est quand même mieux … 
  
C’est au moment du départ que nous avons compris que nous avions rencontré notre JEAN GUY du week end, le type qui allait nous adorer tout le week end et faire de nous tous ses nouveaux meilleurs amis d’enfance. 
Notre chauffeur le bien nommé YANNICK  qui nous accueillit avec le café et le petit gâteau qu’Hervé B dit "super connard" avait préparé le matin même.
Merci YANNICK . 
  
Après quelques rires, quelques répétitions de chants, quelque goulées de limoncello congelé et de rhum bien arrangé par le voisin d’ALAIN, quelques micros siestes et quelques «  je n’arrive pas à dormir et toi tu y arrives ??? » 
Arrêt pipi et piquenique sous le soleil que nous n’avions pas revu depuis l’été dernier. 
  
Au menu apéro à l’AYSE (finalement le rhum Arrangé n’était pas si terrible), terrines, divers fromages et quelques bouteilles de bon rouge. 
Nous avons également croisé Nicoletta qui nous a avoué que les gens la prenaient souvent pour France GALL. 
Ce n’était pas flagrant quand même. 
  
Comme tout ne peut pas être parfaitement organisé nous sommes arrivés un poil trop tôt au camping, et nous avons dû improviser un tournoi de ping pong et une séance de pré-récupération en piscine avant de récupérer les clefs de bungalows. 
Comme c’était quand même pas mal organisé, il nous a suffi de traverser la rue pour nous rendre au stade et retrouver les valeureux guerriers de SAINT MANDIER. 
  
Pas de bon week-end sans un bon match de RUGBY. 
Et bien nous allions être gâtés car pour certaines raisons, avec lesquelles on ne rigole pas mais qui font que le RUGBY est un sport  différent, nos hôtes étaient super motivés et prêts à jouer directement la finale de la coupe du monde contre les petits SUISSES puisque les BELGES avaient déclarés forfait. 
  
Petit message pour DAVID A, tous les valides ont joué, et les changements ont été parfaitement orchestrés à 2 voix par les deux coachs puis repris clairement par Martin le chirurgien. 
  
Pour une fois nous sommes plutôt bien rentrés dans le match et nous avons pris conscience assez vite qu’ils n’étaient peut-être pas si forts qu’ils en avaient l’air….. 
  
Il n’en fallait pas plus à HERVE B le super connard du weekend pour prendre confiance et décider de leur jouer sa SEYNE SUR MER avec sa meilleure réplique : 
«  Je le sens fébrile leur 15 vous voulez que je le fasse disjoncter ??? » 
  
Comme on ne s’entraine pas beaucoup et que l’on ne connait pas bien les qualités et les défauts de tout un chacun, nous avons choisi d’essayer 3 n°9 /10 sur la partie afin de bien rester dans le match. 
 
Par contre, on a aussi choisi de laisser en place les centres Mathieu BASTAFUITESLESMEGABEURK et STEPHANE TAIN L’HERMITAGE. ENNORRRMMMMEEE les garçons. 
  
Devant, MARTIN a lancé un nouveau jeu : après le lancer de Nains, c’est le lancer du maigre sur les gros… ou le caché de mince sous le gros MIKA. 
(Mika si tu nous lis tu feras moins le malin quand tu vas devoir monter nous chez nous en vélo !) 
  
Le premier tiers temps est donc très accroché, personne ne veux craquer malgré une très belle action des trois quarts. 
Math GUYTARD donne à STEPH qui fixe son vis-à-vis avant de donner à super Hervé qui transmet parfaitement à LUDO tout gainé et lancé à bloc  pour un magnifique plongeon en coin.
D’après Hervé B qui ne triche jamais il n’y a pas touche, mais d’après l’arbitre sur la vidéo il y a un crampon sur la ligne…. 
Mais il était écrit que nos valeureux guerriers des grands sommets blancs ne lâcheraient rien aujourd’hui et à force de pilonner leur base nous avons fini par arriver en terre promise. 
  
Match nul 1 partout au bout des trois tiers temps prévus, on se prépare à se serrer la main avant d’aller boire une bière, et là le règlement vient de changer. 
A SAINT MANDRIER y a pas de dispute depuis qu’ARTHUR taille des turluttes à ses joueurs qui font «  des passes de chèvres ».
Mais il faut un vainqueur, sinon on ne saura pas quoi faire du trophée gros comme une gargouille de Notre-Dame et qui en plus est  déjà très fragilisé. 
Il ne serait vraiment pas correct de le laisser sortir du club au risque qu’il se casse…. 
  
Alors on fait des prolongations, puis si ça suffit pas on fera mort subite, et si ça suffit pas on fera tir au but, et si sa suffit pas, on comptera combien de joueurs ont déjà gouté L'artichaut à la barigoule …. 
Puisque que l’on avait soif et qu’on voulait avoir le temps de faire un peu la bringue quand même, on les a finalement laissé marquer.   
 
Le commentaire du match reviendra à Herve B dit super connard du weekend : « Ils sont pas mauvais mais ils n’ont pas les nerf solides quand même…. ». 
Enfin, y'a aussi la phrase du weekend d'ALAIN, mais celle-là restera à StMandrier...
 
Nous pouvions enfin passer aux réjouissances !
Puisque nous avions déjà brisé la glace au match aller et en grande partie aussi sur le terrain, les présentations furent sommes toutes assez rapides et il parut rapidement évident que si nous avions accepté le sort du match, il était hors de question de perdre aussi la 5eme mi-temps. 
Passer les quelques remerciements d'usage, notre cher président tenta un coup de poker sournois afin de refiler le "PAUL PREBOIT" au brigadier "Cruchot" pour un jeu au pied des plus catastrophiques. 
C’était sans compter sur la vigilance de l'autre président présent "Steph" ou "le traitre" selon Nener, qui avait remarqué comme toute l'assistance un petit en avant de 1m 48 devant l'arbitre.
Et c'est donc à l'acceptation générale qu'il fut décidé que le PAULO passerait l'été en terre Cranves-saliennes. 
 
Sur les conseils de nos hôtes qui avaient cette fois-ci rendus les armes plus facilement que sur le pré, nous avons continué cette belle soirée estivale (ce qui nous change) au bien nommé le "Zanzibar», le "zizanbar" selon Nénette, le"zznbr" pour le président. Un endroit tout à fait charmant, du moins avant qu'on y arrive, et qui se transforma très vite en karaoké à ciel ouvert ou autre "hair guitare" pour certains.
On notera au passage l'imitation de Shym parfaite de notre cher Menoz. 
 
Une chose est sûre, le patron était très content de notre venue, car la soirée lui a permis de racheter une partie du fond de commerce. 
La soirée se termina en face au "y a quelqu'un qui m'a dit" ou on put admirer les talents de danseurs de certains, avant que Alain dit "GPS" ne ramène tout le monde à bon port par les chemins de randonnées qu'il affectionne tant. 
 
Dimanche: 
Après un repos bien mérité et une petite baignade dans la Méditerranée -qui manifestement n'a pas été touchée par "EL NINO" (17 degrés avec un bon avocat)-, nous avons retrouvé nos nouveaux amis d'enfance, qui cette fois-ci étaient fringants et en force pour nous faire déguster une bouillabaisse comme seuls les pêcheurs des calanques savent la préparer.
Tout simplement Merveilllllllllllllleuse!!!!!!!!!!!!!!!!!. 
 
C'était l'occasion d'échanger quelques cadeaux et surtout de belles chansons comme "le dauphin sur le cœur" qui plut particulièrement à Bilto en souvenir de son épaule de cachalot. 
Nous avons même tenté notre pilou-pilou qui fut bien plus apprécié que plus tard aux abords du Stade Mayol ..............................comme dit Martin "reste sur la vague"!!!!!!!!!!!! 
 
Après une bonne digestion et un café houblonné chez notre ami du Zanzibar, nous avons traversé la rade de Toulon en bateau pour rejoindre l'antre du stade toulonnais "Mayol!!!!!!!", quel moment magique !!!
De mémoire de Toulonnais, on avait jamais connu de Suisses aussi festifs; il est vrai que personne ne pouvait nous louper, et nous n'avons rien fait pour, ce qui nous a valu 2 golgothes de surveillance à l'arrivée des joueurs.
Passer la revue des grandes stars de notre rugby mondial, nous avons assisté à la dernière représentation de "Bernie le dingue" dans une ambiance plus que chaleureuse : pour preuve, Manu et Mathieu ont agité leur drapeau bordelais sans se faire "destroncher". 
 
Une journée particulière clôturée pour certains par une dernière traversée en bateau suivie d'une randonnée sur les traces de GPS................et pour les autres d'un PEKIN EXPRESS Toulon -Saint Mandrier, avant de retourner vers le "Nord"  dans le calme, après avoir profité une dernière fois d'un petit déjeuner ensoleillé sur la plage des Sablettes. 
 
Comme on dit à chaque fois on a rien inventé mais Ya quelqu'un qui m'a dit ce que vous avez loupé.
 
De nos envoyés spéciaux -à tous les sens du terme- Néner et Loudo.
 
Le comité 2016